Le vaccin pour tous, vraiment ?

Le vaccin pour tous, vraiment ?

Vaccination

Sur fond de limitation du nombre de doses, les Courneuviens pourront-il se faire vacciner contre le Covid-19 ? Le Centre municipal de santé, comme centre de vaccination, constate que les huit dixièmes des personnes qui viennent s’y faire traiter ne sont pas des habitants de la ville. La mairie a décidé de réagir.

C’était une promesse majeure de protection. Le 18 janvier dernier, la vaccination contre le Covid-19 a été ouverte aux plus de 75 ans et personnes atteintes de comorbidité. Le Centre municipal de santé (CMS) de La Courneuve a alors été désigné comme l’un des 17 centres de vaccination du département de la Seine Saint-Denis. Or, comme pour les autres, l’Etat a imposé que la vaccination au CMS ne puisse être accessible que par l’intermédiaire d’entreprises de gestion d’agenda, dont Doctolib, le plus connu. Profitant que la réservation de créneaux horaires ne doit respecter aucun critère géographique d’adresse de résidence et ne corrige pas les inégalités d’accès aux outils numériques, les personnes non-Courneuviennes se sont alors rendues en masse au centre pour se faire vacciner.

Selon le recueil des codes postaux, sur les premières doses administrées, 20 % seulement des bénéficiaires étaient courneuviens et 30 % parisiens. Julien Le Breton, le directeur du CMS, en témoigne pour le journal Libération : « On ne voyait pas nos habitants. Sans vouloir caricaturer, c’était plutôt tablette à la main et vêtements des beaux quartiers. L’image nous a beaucoup marqués ». Gilles Poux ajoute au journal de TF1 : « Avec Doctolib, c’était premier arrivé, premier servi, et on s’est aperçu que les populations de notre ville passaient fondamentalement à côté. » La raison en est que les populations âgées, pauvres et peu familières des outils électroniques habitant dans la ville peinent à s’inscrire par le biais de ces plateformes. Pourtant, ce sont ces mêmes catégories précaires qui souffrent le plus de fragilité face à la maladie. Elles subissent par conséquent d’une sorte de double peine.

A l’image des autres centres, le CMS de La Courneuve a entrepris alors d’appeler des personnes âgées et des personnes fragiles afin d’établir une liste d’attente propre pour permettre l’accès au vaccin par les habitants. Gilles Poux précise le dispositif mis en place : « On prend contact téléphoniquement avec les personnes, avec un système de ramassage pour celles et ceux qui en éprouvent le besoin. » Cet engagement, la municipalité le défend face à tout ceux qui souhaitent imposer « Doctolib » (ou d’autres plateformes) comme seul dispositifs d’inscription aux vaccins.

Bien entendu, si les doses de vaccin étaient en nombre suffisant au CMS, d’autres créneaux de vaccinations seraient ouverts, y compris sur les plateformes. Or, ce n’est pas le cas, le centre ayant peu de visibilité dans les fournitures d’une semaine sur l’autre. Même en matière sanitaire, parler de discrimination territoriale n’est pas un vain mot.

Centre municipal de santé Salvador-Allende, 2 mail de l'Egalité, 01 49 92 60 60.

Texte : Nicolas Liébault ; photo : Léa Desjours