Éducation

Éducation

La maternelle

L'école maternelle, composée des classes de petites, moyennes et grande sections, est une étape essentielle pour la sociabilité de l’enfant et de son chemin vers une scolarité réussie. Les enfants y développent leur langage oral et commencent à découvrir les écrits, les nombres et d'autres domaines d'apprentissage à travers des jeux ou des exercices ludiques.

L'école élémentaire accueille les enfants scolarisés de 3 ans à 6 ans. Elle est mixte et gratuite si elle est publique. Les locaux des écoles appartiennent aux communes qui ont la charge de leur entretien. Les horaires d'une journée de classe sont : 8h20 à 11h50 le matin et13h50 à 16h20 l’après-midi.12 écoles maternelles sont présentes sur la ville.

 

Plus d’informations : www.education.gouv.fr/

 

Classes très petite section (TPS)

Entre la crèche et l’école, les classes de très petites sections (TPS) accueillent des enfants de 2 ans. Il s’agit par le biais de cette structure de sociabiliser l’enfant à autrui, à l’initier à l’écrit et à la parole. 3 classes de Très Petite Section (TPS) existent sur les écoles maternelles de la Ville.

 

Comment y inscrire mon enfant ?

Les demandes d’inscription dans ces classes sont à adresser directement au maire en envoyant un mail à l’adresse suivante : maire@ville-la-courneuve.fr.

 

L'élémentaire

La maîtrise de la langue française et des premiers éléments de mathématiques sont les objectifs prioritaires de l’école élémentaire pour permettre aux élèves d’accéder aux outils fondamentaux de la connaissance.

L'école prend en compte la pluralité et la diversité des aptitudes de chaque élève. À côté du raisonnement et de la réflexion intellectuelle, le sens de l'observation, le goût de l'expérimentation, la sensibilité, les capacités motrices et l'imagination créatrice sont développées.

L'école élémentaire accueille les enfants scolarisés de 6 à 11 ans. Elle est mixte et gratuite si elle est publique. Elle comporte deux cycles : le cycle 2 (CP, CE1, CE2) et le cycle 3 (CM1 et CM2). Les locaux des écoles appartiennent aux communes qui ont la charge de leur entretien. Les horaires d'une journée de classe sont : 8h20 à 11h50 le matin et 13h50 à 16h20 l’après-midi. 13 écoles élémentaires sont présentes sur la ville.

 

Plus d’informations : www.education.gouv.fr/

 

Classes spécifiques

Classes pour élève en situation de handicap : ULIS

Les élèves scolarisés au titre des unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) présentent des troubles des fonctions cognitives ou mentales, des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, des troubles envahissants du développement (dont l'autisme),  des troubles des fonctions motrices, des troubles de la fonction auditive, des troubles de la fonction visuelle ou des troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladies invalidantes).

Les ULIS sont des dispositifs permettant la mise en oeuvre des projets personnalisés de scolarisation (PPS).

Comment y inscrire mon enfant ?

Ce sont les commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui décident de l'orientation d'un élève vers une ULIS.

 

Classes pour enfant allophone non-francophone : UPE2A

Ces classes accueillent des élèves allophones non-francophones nouvellement arrivés en France (primo-arrivants). L'unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A), a pour but finale l'inclusion dans les classes ordinaires. Elle nécessite temporairement des aménagements et des dispositifs particuliers. Des temps de présence en classe ordinaire sont donc prévus.

 

Le collège

Le collège est l'établissement de niveau secondaire qui, à l'issue de l'école élémentaire, accueille tous les enfants scolarisés. Ils y suivent quatre années de scolarité : la sixième, la cinquième, la quatrième et la troisième. Les collèges publics sont des établissements publics locaux d'enseignement (EPLE). Ils définissent et mettent en œuvre un projet d'établissement, qui leur permet de prendre des initiatives et d'être autonomes. La gestion de leurs bâtiments relève des départements en application des lois de décentralisation.

Dans quel collège sera affecté mon enfant ?

Dans l'enseignement public, votre enfant sera affecté par l’inspecteur d’académie dans le collège du secteur géographique de votre domicile.

À la suite de cette affectation, une dérogation peut être accordée par l'inspecteur d'académie à la demande des familles qui en font la demande grâce à la fiche de liaison remise par le directeur d’école. Les demandes sont examinées selon des critères favorisant les élèves en situation de handicap, les élèves bénéficiant d’une prise en charge médicale importante, les élèves boursiers et ceux devant suivre un parcours scolaire particulier en fonction des capacités d'accueil de l'établissement demandé.

Pour l'enseignement privé, vous devez directement prendre contact avec l'établissement.

L’inscrire

Un dossier d'inscription est donné à votre enfant par le collège d'affectation. Remplissez-le au besoin avec l'aide de l'enseignant, voire du directeur d'école.

Des réunions d'information peuvent être organisées par les enseignants de l'école et par les équipes éducatives et pédagogiques du collège pour vous préciser les choix qui sont offerts à votre enfant.

On vous demandera de choisir :

le régime de votre enfant (demi-pension, externat)

la première langue étrangère

Le collège vous précisera les modalités de dépôt du dossier. Il est important de confirmer son inscription auprès de l'établissement, sous peine de perdre la place réservée dans le collège où votre enfant est admis.

 

Les sections particulières d’enseignement

Classe de troisième préparatoire à l'enseignement professionnel (3e prépa pro)

La troisième « prépa pro » est un dispositif d'alternance au collège. Les élèves de 3e prépa-pro présentent le diplôme national du brevet (DNB), voie générale ou professionnelle ou le certificat de formation générale (CFG). Après la 3e, les élèves poursuivent en 2nde professionnelle - éventuellement en apprentissage - ou en 2nde générale et technologique.

Section d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA)

Une section d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) accueille au sein d'un collège, des adolescents présentant des difficultés scolaires graves et persistantes. L'admission d'un élève en SEGPA se fait, avec l'accord de sa famille, par décision de l'inspecteur d'académie après avis favorable d'une commission départementale. En fin de 3e , ils passent le certificat d'enseignement général (CFG) ou éventuellement le diplôme national du brevet (DNB), série professionnelle. Ils poursuivent en CAP dans un lycée professionnel, un CFA ou un établissement régional d'enseignement adapté (EREA).

Dispositif relais

Les dispositifs relais sont destinés aux collégiens en grande difficulté qui risquent d'abandonner l'école ou à des jeunes déscolarisés. Le parcours pédagogique est différencié, certains élèves alternent école et découverte de l'entreprise.

 

Les Unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS)

Les Unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) accueillent une dizaine d'élèves maximum, présentant le même handicap ou les mêmes troubles, au sein d'un collège ordinaire. Il existe différentes Ulis correspondant aux différents besoins des élèves. L'admission en Ulis est soumise à l'avis favorable de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

 

Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (ex Classe pour non-francophones) UPE2A

Ces classes accueillent des élèves allophones nouvellement arrivés en France (primo-arrivants) en plus de leur scolarisation dans une classe de collège correspondant à leur niveau scolaire acquis dans leur pays d'origine. Les élèves sont orientés vers ces classes après avoir été reçus par le Centre académique pour la scolarisation des élèves allophones (CASNAV). Ils passent des tests de positionnement qui permettent d'élaborer un cursus personnalisé en unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A). Les élèves sont scolarisés dans une classe d'accueil de collège (UPE2A) ou en classe d'accueil pour élèves non scolarisés (UPE2A-NSA) dans leur pays d'origine.

 

Les classes à horaires aménagés musicales (CHAM)

Les classes à horaires aménagés musicales offrent à des élèves motivés par les activités musicales (instrumentales ou vocales) la possibilité de recevoir, en complémentarité avec leur formation générale scolaire, une formation spécifique dans le domaine de la musique dans des conditions leur garantissant les meilleures chances d'épanouissement.

 

Les classes à horaires aménagés théâtre (CHAT)

Les classes à horaires aménagés théâtre offrent à des élèves motivés par les activités théâtrales la possibilité de recevoir, en complémentarité avec leur formation générale scolaire, une formation spécifique dans le domaine du théâtre dans des conditions leur garantissant les meilleures chances d'épanouissement.

 

Le lycée

À l'issue du collège, les élèves peuvent poursuivre leur scolarité dans un lycée d'enseignement général et technologique ou dans un lycée professionnel. La scolarité y a lieu en trois ans : la seconde, la première et la terminale. Les lycées publics ont un statut d'établissements publics locaux d'enseignement (EPLE). Leur construction et leur entretien relèvent des collectivités territoriales de par les lois de décentralisation, qui ont rattaché les lycées à la région.

 

Dans quel lycée sera affecté mon enfant ?

L’affectation relève de la compétence du directeur académique des services de l'éducation nationale. Dans tous les établissements, les familles sont invitées à remplir un dossier de demande d'affectation. Les vœux exprimés doivent être conformes à la décision d'orientation définitive.

 

L’inscrire

Une fois l'affectation notifiée, l'élève et sa famille doivent s'inscrire dans le lycée indiqué. Une procédure d'inscription par internet se développe dans les lycées et concerne chaque année de plus en plus d'établissements d'accueil. Pour le suivi de ces procédures, le chef d'établissement d'origine est l'interlocuteur privilégié, avec l'aide du professeur principal de l'élève et du Centre d’information et d’orientation (CIO).

 

Je veux en savoir plus : www.education.gouv.fr

 

Les sections particulières d’enseignement

Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS)

La mission de lutte contre le décrochage scolaire se destine aux Jeunes de plus de 16 ans déscolarisés ou en voie de déscolarisation et a pour but deux finalités : réduire, par des actions de prévention, le nombre de sorties sans diplôme ; prendre en charge les élèves décrocheurs de plus de 16 ans en vue d'une rescolarisation et/ou d'une qualification reconnue, pour une insertion sociale et professionnelle durable.  

 

Les Unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS)

Les Unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) accueillent une dizaine d'élèves maximum, présentant le même handicap ou les mêmes troubles, au sein d'un collège ordinaire. Il existe différentes Ulis correspondant aux différents besoins des élèves. L'admission en Ulis est soumise à l'avis favorable de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

 

Classe de troisième préparatoire à l'enseignement professionnel (3e prépa pro)

La troisième « prépa pro » est un dispositif d'alternance au collège. Les élèves de 3e prépa-pro présentent le diplôme national du brevet (DNB), voie générale ou professionnelle ou le certificat de formation générale (CFG). Après la 3e, les élèves poursuivent en 2nde professionnelle - éventuellement en apprentissage - ou en 2nde générale et technologique.

 

Les dispositifs pour la réussite au lycée

 

Convention Éducation Prioritaire (CEP) – Atelier Sciences Politiques

Depuis 2001, Sciences Po a noué des partenariats avec un certain nombre de lycées relevant de l’éducation prioritaire pour diversifier son corps étudiant dans le cadre du dispositif Conventions éducation prioritaire. Le lycée Jacques Brel est un des partenaires historiques de Sciences Po et une dizaine d’élèves du lycée ont ainsi pu intégrer la prestigieuse école parisienne.
Les élèves qui ont réalisé toute leur scolarité au lycée Jacques Brel peuvent postuler à Sciences Po via cette procédure d’admission parallèle. Pour ce faire, ils doivent suivre l’atelier Sciences Po animé par des professeurs du lycée.