L'école de toutes les découvertes

L'école de toutes les découvertes

Projet EVE-PEAC ©ThierryArdouin

Jardiner, construire, chanter, créer, réfléchir, comprendre, découvrir, les Parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC), mis en place par la municipalité dans les écoles, permettent aux élèves de La Courneuve de grandir et d’apprendre autrement. L’équipe de Regards a suivi quatre ateliers.

Les petits architectes

Des élèves de CM2 de Louise-Michel se sont initiés à la conception virtuelle d’un bâtiment communal à partir de Minecraft, un jeu vidéo qui consiste à placer des blocs. Virginie Guericolas, enseignante, explique que ses écoliers ont étudié en amont « des photographies d’archives de la mairie de La Courneuve. Ils ont ensuite tous réalisé le dessin d’un hôtel de ville sorti tout droit de leur imagination, pour ensuite tenter de le réaliser avec Minecraft. » Tout un programme ! Cet atelier mis en place en partenariat avec la médiathèque Aimé-Césaire permet de faire travailler l’imagination, la créativité des enfants, de se rendre compte des espaces, des volumes mais également d’appréhender différents outils numériques. « Le tout en s’amusant, donc c’est parfait ! », s’enthousiasme Pierrick, bibliothécaire et intervenant du parcours. Grâce aux imprimantes 3D de la médiathèque, les enfants ont pu imprimer leurs chefs d’œuvre. Mohamed, Crystal, Bochra, Hiba et les autres ont découvert un monde qu’ils ne connaissaient pas. Et ils sont ravis les petits architectes !

Isabelle Meurisse

 

Les petits Champollion

À l’école Anatole-France, deux classes de CM1 ont joué les apprentis égyptologues et commissaires d’exposition, grâce à l’intervention de Marie-Lys Arnette, égyptologue. Après une visite du département des Antiquités égyptiennes au Musée du Louvre, les enfants, pour la plupart, ont découvert les hiéroglyphes, les momies, les céramiques, le papyrus…  Ils ont ensuite confectionné des savonnettes qu’ils ont sculptés en réalisant un bas, un creux ou un haut relief, ils ont dessiné sur du papyrus, écrit leur prénoms en hiéroglyphes sur de la céramique… Youcef a été époustouflé par ce qu’il a appris et notamment « le Livre des morts, les écritures. Ça m’a beaucoup plu ce que j’ai vu. Maintenant je regarde beaucoup de documentaires sur l’Égypte ancienne ! » L’intervenante les a accompagnés dans la confection d’une exposition à l’image de celles qu’ils ont visité au Louvre. « On a travaillé sur l’ordre des objets à exposer, les thématiques, les cartels, les panneaux, etc. Ils se sont vraiment bien investis, ils peuvent être fiers d’eux. » Leur travail sera exposée dans l’enceinte de l’école Anatole-France le 22 juin prochain ! I. M.

Les petits chanteurs

Trois classes de CE2 de l’école Paul-Doumer ont la chance de participer au projet EVE (Exister avec la Voix Ensemble), en partenariat avec la Philharmonie de Paris et la Fondation Bettencourt Schuller. Depuis le mois de janvier et jusqu’en juin 2021, ils pratiqueront de manière intensive le chant choral. Dans le préau de l’école, Joël Soichez, pianiste, et le chef de chœur Frédéric Pineau, entame la séance par un petit échauffement physique mais ludique et quelques vocalises. Puis les enfants prennent place en demi cercle. « Aujourd’hui, nous allons refaire toutes les chansons, annonce le chef de chœur. Il va falloir s’écouter. Vous êtes prêts ? » Grâce à ce parcours artistique, les enfants apprennent non seulement à chanter des morceaux du monde entier, mais également à s’écouter les uns les autres, à respecter autrui, à faire ensemble. Tout au long du projet, une étude socio scientifique est menée par des étudiants de Nanterre. L’objectif ? Constater les impacts de la pratique du chant choral sur le bien-être individuel des élèves. I. M.

Ils monteront sur la scène de la Philharmonie le 26 juin prochain !

 

Les petits jardiniers

Vendredi 24 mai, dans le cadre d'un parcours d'éducation artistique et culturelle, les élèves de CM2 de l'école Angela-Davis et une classe de primo-arrivants de Vallès/Robespierre ont participé à la plantation du « Potager de la Reine », près du carrefour des Six-Routes. L'objectif est de reconnecter ces enfants des villes à la nature et leur apprendre à respecter la biodiversité en collectivité. Les artistes Monte Laster et Simon Dziura sont là pour les accompagner. Ensemble, ils ont planté des légumes, des fines herbes et des fleurs. Ils ont monté ce projet de potager urbain en collaboration avec Antoine Jacobsohn, directeur du Potager du Roi à Versailles. Depuis le début, Monte Laster travaille avec les enfants, car il « souhaite leur transmettre des choses toutes simples de la vie. » Son but est de créer et renforcer le lien social. « Faire qu’une journée comme une autre devienne exceptionnelle et inoubliable,” déclare avec enthousiasme l’artiste-paysagiste.

Audrey Pinsard

 

Le plan d’éducation artistique et culturelle de la Ville

Depuis la rentrée 2017, via son unité de développement culturel et patrimonial, la ville de la Courneuve imagine et met en œuvre un Plan d’Éducation Artistique et Culturelle (PEAC) qui se déploie dans toutes les écoles maternelles et élémentaires publiques de la commune. À la rentrée 2018, ce sont plus de 30 partenaires qui ont été mobilisés pour mettre en œuvres des projets mêlant découverte des œuvres, pratique artistique ou scientifique et construction d’un regard personnel sur le monde. Au sein des classes, les enseignants choisissent de suivre s’ils le souhaitent, l’un des parcours mis en place par la ville parmi les 44 parcours artistiques culturels et scientifiques (arts visuels, cinéma, Histoire, patrimoine et territoire, spectacle vivant, musique, etc. Ces parcours sont consultables sur www.lacourneuve.fr. Plus de 3000 élèves de la petite section au CM2 sont concernés par ce dispositif, dont l’un des objectifs majeurs est l’éveil à la curiosité, à l’intelligence et à la sensibilité.  I. M.