Le recensement, ça compte

Le recensement, ça compte

Recensement

Les données collectées lors du recensement permettent d’élaborer des projets bien adaptés à la population. Plusieurs adresses de La Courneuve sont concernées par le recensement 2020. Nous avons suivi une agente recenseuse au début de sa tournée.

Entre autres adresses, Nawel s’est vu affectée une résidence étudiante dans le quartier de la Gare. Sa première tâche a consisté à distribuer les courriers annonçant sa venue, l’occasion d’un premier contact avec les habitant-e-s. Puis le jeudi 16 janvier, l’agente recenseuse a commencé par une tournée de reconnaissance, charge à elle de numéroter chaque numéro de porte. Elle a mis toute la soirée, de 17h à 20h, pour tout noter de cette résidence labyrinthique, notamment les accès. Pendant cinq semaines, jusqu’au samedi 22 février, comme les autres agent-e-s, Nawel va poser les mêmes questions aux habitant-e-s, ici des étudiant-e-s, complétant ses fiches jusqu’à obtenir 100 % de réponses aux adresses indiquées.

Vendredi 17 janvier, premier jour d’enquête auprès des étudiant-e-s. Nawel toque à une porte. « Bonjour, c’est pour le recensement. Vous avez 5 minutes ? » Babou ouvre et nous fait gentiment entrer dans sa petite chambre. Après une brève explication, les questions, qui deviendront rituelles à chaque porte, sont égrenées. Nous apprenons que Babou vit dans un studio de moins de 30 m2 depuis 2019, qu’il dispose d’une douche et de toilettes, que son chauffage est électrique, qu’il ne dispose pas d’un véhicule. Puis les informations plus personnelles sont récoltées : lieu de naissance, date d’arrivée en France, nationalité, type d’études suivies, situation maritale, travail à temps partiel.

Nawel inscrit ces informations et fait signer. Puis, à la question de savoir s’il connaissait le recensement, Babou répond qu’il était au courant, ayant reçu déjà deux courriers. « Par contre, je ne sais pas trop à quoi ça sert », concède-t-il. L’agente lui explique l’importance de bien connaître les habitant-e-s pour prévoir les équipements répondant aux besoins : créations d’emploi, transports, places en crèches... « Ce n’est pas seulement sur La Courneuve ? », demande-t-il alors. Nawel lui répond que le recensement se déroule tous les ans dans toute la France à cette période-là : il permet de savoir combien de personnes vivent en France et d’établir la population officielle des communes. « Pendant un mois, vous allez me voir tous les jours, mais je ne vous embêterai plus », conclut-elle avant de dire au revoir et de passer à la porte suivante. Les 100 % sont encore loin !

Textes : Nicolas Liébault ; photos : Léa Desjours

Recensement 2020

43 000 Courneuvien-ne-s, et moi et moi et moi !

La Courneuve vient de dépasser le seuil des 43 000 habitant-e-s, retrouvant son niveau d’il y a cinquante ans. Une dynamique démographique à l’image de celle de la Seine-Saint-Denis.

Olivier Wendling, chargé à la Ville du recensement et des données locales, a récemment mis à jour le portrait sociodémographique de La Courneuve. Sur la base des recensements précédents, il a ainsi établi que, parmi les 66,5 millions d’habitant-e-s vivant en France et les 12 millions en Île-de-France, le nombre de Courneuvien-ne-s a désormais dépassé la barre des 43000 habitants, s’établissant précisément au chiffre de 43054 au 1er janvier 2017. Cette accélération du nombre de Courneuvien-ne-s est due au solde naturel (plus de naissances par rapport aux décès) mais surtout au solde migratoire (plus de per- sonnes qui arrivent par rapport à celles qui partent). Au total, La Courneuve a vu sa population augmenter de près de 8% en cinq ans (plus 640 habitant-e-s par an en moyenne sur la période 2012-2017). Mais cette hausse ne bénéficie pas seulement à la commune : l’ensemble du département est concerné, la Seine-Saint-Denis étant désormais le département d’Île-de-France le plus peuplé après Paris (1 600 000 habitants dans le 93), passant devant les Hauts-de-Seine jusque-là classé deuxième.

Un tiers de moins de 20 ans


La Courneuve connaît à la fois un rajeunissement et un vieillissement de sa population : les 11 à 17 ans ont augmenté de 19 % tout comme les plus de 65 ans. La population demeure ainsi une des plus jeunes de Seine-Saint-Denis, comptant un tiers d’habitant-e-s de moins de 20 ans. Parmi l’ensemble des ménages courneuviens, près des deux tiers (65,8%) sont des familles, soit environ 10 000 familles. Il s’agit surtout de familles avec enfant(s), qui représentent la moitié des ménages. On peut noter à ce propos que La Courneuve compte moins de personnes seules que le reste de la France. Quant aux personnes étrangères, elles représentent 37 % des Courneuvien-ne-s. La ville fait partie ainsi avec Aubervilliers et Aulnay-sous-Bois des trois communes de France dépassant les 30 %. Parmi les nationalités de La Courneuve, après les Français-e-s, les ressortissant-e-s chinois et algériens sont les plus nombreux. Le portrait comporte d’autres informations (logement, réussite scolaire, taux de chômage, etc.).

Portrait socio-démographique de la ville