Lancement de saison culturelle : les spectacles sont maintenus

Lancement de saison culturelle : les spectacles sont maintenus

Babcock

Malgré le contexte sanitaire, la Préfecture a donné l'autorisation de maintenir les spectacles prévus dans le cadre du lancement de la saison culturelle du 2 au 9 octobre.

En revanche, étant donné la météo prévue des jours à venir, les spectacles initialement programmés en extérieur seront présentés à l'intérieur du centre culturel Jean-Houdremont dans le respect des restrictions sanitaires récentes ! Pour cette raison, certains horaires des spectacles du 3 octobre ont été modifiés :

  • Petite rêverie

Compagnie Thomas Guérineau à 14h15, 16h15 et 18h15

  • UmWelt

Cie Endogène à 14h30  et 17h30

  • Little Garden 

Cie Little Garden à 15h00

  • La brise de la pastille

Galapiat Cirque - Moïse Bernier à 15h30

  • Phusis

Muchmuche Company à 18h00

  • Sabordage

La Mondiale générale à 19h45

 

Malheureusement, le spectacle Mura par la Cie Equidistante et le concert de La Dame Blanche, Bajo el mismo cielo, sont annulés.

 

Les joyaux de La Courneuve

Les 18, 19 et 20 septembre, la Ville s'est mise au diapason des Journées européennes du patrimoine pour offrir aux Courneuvien-ne-s un aperçu de la richesse de son histoire industrielle, sociale et culturelle.

Quelle différence y a-t-il entre les halles monumentales des anciennes usines Babcock, ouvertes en 1898, et la crypte archéologique de l’église Saint-Lucien bâtie en 1580 ? Les deux ont été découvertes durant les Journées européennes du patrimoine, organisées pour leur 37e édition autour du thème « Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie ! » Le temps d’un week-end prolongé, d’une balade urbaine ou de visionner quelques films documentaires, l’histoire culturelle, contemporaine, sociale et industrielle de la commune s'est dévoilée à travers ses lieux emblématiques.

Certains d’entre eux ont rappelé qu’ils furent le cadre de luttes, de grèves et de mouvements revendicatifs, comme l’usine Rateau ou Mécano. D’autres, plus contemporains, n’en recelaient pas moins des trésors. C’est le cas du centre des Archives diplomatiques, construit en 2009, dont les 70 kilomètres linéaires abritent 500 000 volumes retenant dans leurs pages l’histoire des relations de la France avec le monde entier et des signatures aussi prestigieuses que celles de Châteaubriand ou du général de Gaulle. D’autres encore articulent le passé, le présent et l’avenir en se reconvertissant : c’est ainsi que l’ancien cinéma L’Étoile s’ouvre à de nouvelles pratiques artistiques.

Ces Journées du patrimoine ont mis la création à l’honneur. Chacun-e a pu ainsi mesurer la détermination qui se dégage du tableau Les Délégués, réalisé en 1948 par Boris Taslitzky, artiste engagé, résistant, qui fut déporté au camp de concentration de Buchenwald. L’œuvre fut réalisée à Denain, haut lieu de l’industrie houillère qui inspira Zola pour son roman Germinal. Elle fait écho aux peintures de la salle des mariages, réalisées par celui qui fut l’ami de Boris Taslitzky, Jean Amblard.

Texte : Joëlle Cuvilliez ; photo : Léa Desjours

PROGRAMME COMPLET DE L'OUVERTURE DE SAISON

Agenda journée du patrimoine

Programme en PDF

Les usines Babcock et Wilcox

La crypte archéologique de l'église Saint-Lucien

saison culturelle