La médiathèque John-Lennon a rouvert ses portes

La médiathèque John-Lennon a rouvert ses portes

Réouverture John-Lennon

Deux ans après l’attaque à la voiture-bélier qui avait ravagé une grande partie des locaux, petit-e-s et grand-e-s peuvent de nouveau se cultiver dans une structure repensée.

"On a dû faire patienter des gens à l’extérieur ! Ils étaient sympas, ils ont l’habitude de faire la queue maintenant." Trois jours après, la responsable de la médiathèque John-Lennon, Séverine Cornel, parle avec émotion de la réouverture organisée le samedi 5 septembre. Protocole sanitaire oblige, seules 45 personnes – employé-e-s compris – sont désormais autorisées dans l’enceinte de l’établissement, géré par l’établissement public territorial Plaine Commune. « On aurait aimé faire une inauguration plus festive, on ne s’interdit pas de l’organiser plus tard. » C’est aussi plus tard que les habitant-e-s pourront pleinement profiter des nouveaux aménagements et services proposés par la médiathèque de proximité après deux ans de fermeture, comme les bornes de réservation en accès libre ou l’espace numérique. Un espace équipé d’un vidéoprojecteur, d’une imprimante 3D, d’une découpeuse laser et d’un découpe vinyle pour se lancer dans des ateliers créatifs et collaboratifs, mais aussi de huit ordinateurs que les usager-ère-s peuvent réserver via le site Internet, par téléphone ou sur place.

Des dégâts immenses à cause de l’incendie

« C’est très beau et c’est plus aéré, mais ça fait bizarre cette réouverture, commente Monandro, élève au collège Jean-Vilar. Je venais lire ou jouer à des jeux vidéo tous les mercredis avant l’incendie, comme je n’avais pas cours. » L’incendie, qui avait suivi l’attaque à la voiture-bélier le 27 juin 2018, avait épargné les bureaux du personnel mais causé des dégâts immenses dans les espaces publics de la médiathèque. Le mobilier et les quelque 25 000 documents avaient ainsi été brûlés ou recouverts de suie. « On n’a pas reconstitué le fonds à l’identique, précise Séverine Cornel, on veut s’adapter aux besoins de notre public, qui est familial avec beaucoup d’enfants et de parents du quartier. Il n’y a plus de CD par exemple !»

Imaginer de nouveaux usages

Installation de mobilier d’extérieur sur la place de la Fraternité, création d’un mur d’expression libre, programmation autour du végétal... L’équipe de John-Lennon fourmille de projets pour imaginer de nouveaux usages et permettre aux habitant- e-s de s’approprier ou se réapproprier le lieu, tout en continuant à étancher leur soif de lectures. Avec des mangas et des manuels périscolaires pour Monandro et des ouvrages historiques pour Yvette, venue en compagnie d’une amie pour se réinscrire. « J’adore lire et j’adore Louis XIV ,glisse la dame. J’habite dans ce quartier depuis soixante ans, j’emmenais mes enfants ici quand ils étaient petits. Je suis contente de revenir. »

Texte : Olivia Moulin ; photo : Léa Desjours