FAQ Déconfinement

FAQ Déconfinement

Faq déconfinement

Retrouvez toutes les questions que vous pourriez vous poser à la suite du déconfinement annoncé : reprise de l'école, attestation, sorties, commerces, etc...

 

Les équipes sont prêtes pour la reprise de l'école

  • Reprise de l'école à La Courneuve

Les masques et les visières sont-ils prévus ?

Pour le personnel : les masques sont fournis par l’employeur. En ce qui concerne le personnel de la collectivité, chaque agent reçoit un jeu de dix masques lavables (en tissu et respectant les normes AFNOR), permettant de couvrir une semaine d’utilisation. Pour le personnel de l’Éducation nationale, deux jeux de deux masques jetables pour les enseignant-e-s ont été livrés à ce jour. Une autre livraison de masques est attendue.

Pour les parents : la Municipalité fera distribuer dès que possible deux masques lavables par famille.

Pour les enfants : ils sont proscrits pour les maternelles ; pour les élémentaires des masques sont livrés et les enfants les portent en suivant les prescriptions du protocole sanitaire.

Pas de visières prévues, mais d’après les protocoles sanitaires en vigueur, les masques et la distanciation sont suffisantes.

 

Y aura t-il du gel hydroalcoolique à disposition ?

Le gel hydroalcoolique est disposé à l’entrée de l’établissement sous la surveillance d’un adulte, passage obligé pour les élèves en arrivant (sauf si point d’eau avec savon). Durant la journée, les enseignant-e-s et personnel municipal veilleront à un lavage régulier des mains. Sont prévus également dans chaque classe du gel et des lingettes désinfectantes (livraison de la direction académique en attente).

 

Est-ce que tout est prêt pour que les enfants comme les adultes puissent se laver les mains correctement ?

Tous les points d’eau des établissements (sanitaires et salles de classes en disposant) sont équipés de savon pousse-mousse et de papier essuie-mains. Le bon état de fonctionnement est vérifié.

 

Qu'est-il prévu pour l'aération des locaux ?

Il est recommandé de favoriser au maximum la circulation de l’air dans les locaux. La consigne a été donné aux personnels de la ville, mais plus particulièrement aux gardien-ne-s et aux enseignant-e-s.

Pour des raisons de sécurité, il n’est pas envisageable de garder les portes extérieures ouvertes en permanence.

 

Est ce que la température des enfants sera prise ?

L’accord des parents est bien entendu nécessaire pour la prise de température. Cependant pour des raisons de sécurité sanitaire, en cas de désaccord parental l’enfant ne sera pas accueilli en présentiel. La prise de température sera effectuée par un agent de la Ville, pour les élèves comme pour le personnel de l’école.

 

Qu'en est-il du nettoyage et de la désinfection des établissements ?

Les écoles sont nettoyées à fond avant la reprise. Pour Louise-Michel, qui a accueilli les enfants des ayants-droits (soignant-e-s, etc), une désinfection plus poussée est prévue.

Fréquence de nettoyage des espaces intérieurs :

  • 1 fois par jour avec désinfection du mobilier pour les salles de classe et d’accueil périscolaire, les couloirs, les espaces du personnel, avec aération de 10 minutes ;
  • 2 fois par demi-journée pour les points de contact régulier (interrupteurs, poignées, rampes d’escalier, boutons d’ascenseur) ;
  • 3 fois par jour pour les sanitaires, matin, midi, après-midi, avec aération de 10 minutes minimum ;
  • plusieurs fois par jour pour les salles de motricité si elles sont utilisées.

En extérieur, les autorités sanitaires déconseillent une utilisation spécifique de désinfectant, inutile et dangereuse pour l’environnement et la santé.

 

Comment se passeront les circulations... ?

Les classes ne devront pas se croiser. Une signalétique spécifique est prévue et est installée en ce moment dans les écoles : circuits de circulations fléchés, un escalier pour les montées et un pour les descentes, etc. Une seule entrée est utilisée par les personnels, une par les élèves. Les arrivées seront échelonnées, chaque enseignant-e informera les familles de sa classe des horaires retenus.

 

...les récréations... ?

Les équipes pédagogiques les organiseront en décalé, de telle manière que les classes ne se mélangent et ne se croisent pas. Les jeux et matériel de cour ne pouvant être désinfectés après chaque utilisation ne seront pas utilisables (tout comme les jouets collectifs en classe).

 

...la restauration... ?

Les premiers jours seront en liaison froide, au sein des restaurants et selfs. Comme pour l’ensemble des circulations, les classes ne devront pas se croiser et l’installation devra respecter les distances de sécurité entre personnes. Si nécessaire, le temps de restauration pourra être adapté, en lien avec les enseignant-e-s. Les rotations entre groupes permettront un temps d’entretien et de désinfection.

L’encadrement est revu en fonction des préconisations du protocole sanitaire : à savoir 1 encadrant-e pour 10 enfants en maternelle et 1 pour 15 en élémentaire.

 

...l'accueil des enfants et l'accompagnement à la reprise ?

L’accueil des élèves fait l’objet d’une attention toute particulière par les enseignant-e-s après la période de confinement. Tout d’abord, les enseignant-e-s n’ont pas cessé de maintenir le lien avec leurs élèves durant toute cette période. Ensuite, à travers des guides d’accompagnement et des productions institutionnelles, ils et elles sont sensibilisé-e-s aux situations douloureuses auxquelles les élèves ont pu être confronté-e-s. Mais au-delà, dès le retour des élèves, un temps conséquent d’échanges sera consacré à accueillir la parole des enfants, pour accompagner et soutenir la reprise notamment à l’égard des plus fragiles. Les premiers jours seront destinés à rassurer les enfants et les familles, en leur enseignant les gestes barrières, à dédramatiser les situations nouvelles qu’ils et elles vont rencontrer (salles de classe aménagées différemment, sens de circulation à respecter, lavage des mains régulier et fréquent, distance physique etc). Ce seront essentiellement des activités et des situations d’éducation au « vivre ensemble » définies différemment compte tenu du contexte. L’aide des personnels du RASED (psychologues scolaires et maitres E) est prévue. Leur disponibilité s’est exprimée dès le début de cette situation sans précédent. Les familles peuvent donc les solliciter pour leur confier leurs inquiétudes et les aider à accompagner leurs enfants.

Tous les personnels, enseignant-e-s/AESH/personnels municipaux, sont associés pour que cette reprise soit à la fois sécurisée et sécurisante pour les enfants et leurs parents, à l’intérieur d’un cadre maîtrisé. Les échanges en amont avec les responsables de l’Éducation nationale et les services municipaux permettent d’unir les énergies et les ressources communes au service de l’accueil des élèves.

 

Comment se passera la classe pour les professeurs qui enseignent encore à distance ?

Les enseignant-e-s ne pouvant reprendre en présentiel continueront l'enseignement à distance. Les familles en difficulté doivent entrer en contact avec les maitres et maitresses de leur enfant pour trouver ensemble les solutions les plus appropriées.

Nous travaillons à la mise en place cet été de soutien scolaire assuré par des enseignant-e-s et étudiant-e-s volontaires.

 

Les familles seront-elles équipées en matériel ?

Nous sommes en cours d’acquisition de matériel informatique nomade (ordinateurs portables, tablettes numériques) afin d’équiper les élèves qui en auraient besoin. Nous préparons ainsi la rentrée de septembre, puisque le coronavirus n’aura probablement toujours pas de vaccin. Il conviendra bien entendu de travailler cette dotation informatique avec l’Éducation nationale, afin que le matériel soit utilisé dans les bonnes conditions pédagogiques.

 

Qu'en est-il de l'enseignement des enfants porteurs de handicap ?

Les élèves en situation de handicap maintenu-e-s à domicile continueront à bénéficier d’un enseignement à distance. Pour faciliter la mise en œuvre des adaptations pédagogiques, un ensemble d’initiatives et de ressources pédagogiques, à destination des enseignant-e-s et familles, sont disponibles en accès libre sur « Eduscol » et « Cap Ecole Inclusive ».

Les AESH volontaires poursuivront l’accompagnement des élèves à distance, notamment par téléphone. Ils et elles ne seront néanmoins pas autorisé-e-s à se rendre au domicile personnel des élèves.

Enfin les services médicosociaux et les services d’aide et d’accompagnement à domicile, équipés en matériel de première ligne, contribueront à la continuité pédagogique, à la reprise progressive de l’activité professionnelle des parents et au besoin de répit des familles et des fratries.

 

Les enfants bénéficiant d'un PAI doivent-ils se rendre à l'école ?

Pas de consignes supplémentaires et particulières sur le sujet des PAI, le protocole habituel sera rigoureusement respecté.

 

Et les enfants dits « à risque » ?

Les enfants « à risque » ou vivant avec des personnes « à risque » doivent rester en enseignement à distance, qui est assuré par les enseignant-e-s ne pouvant reprendre en présentiel.

 

Comment se passera l'accueil périscolaire ?

Pas d’accueil du matin la première quinzaine au moins mais le goûter après l’école est assuré pour les maternelles à partir du 14 mai.

L’accompagnement éducatif pour les élémentaires sera en fonction du nombre d’enseignant-e-s volontaires à partir du 18 mai. L’organisation devra respecter la règle de 15 enfants maximum par groupe et les exigences de ne pas accueillir de classes différentes. Les espaces jeunesse proposeront aussi un accompagnement scolaire.

Les centres de loisirs ouvriront à partir du 20 mai, là encore dans le respect des consignes sanitaires de sécurité (en attente du protocole précis par les autorités).

 

Faut-il privilégier l'enseignement à la maison ?

L’enseignement à distance ne peut remplacer l’école. Les enfants ont aussi besoin de lien social et éducatif et c’est celui-ci qui sera privilégié jusqu’aux vacances scolaires, ainsi que la préparation des élèves pour l’année prochaine (réinstallation dans les apprentissages, renouer le lien scolaire…).

Est ce qu'une communication en plusieurs langues est prévue ?

Dans un premier temps l’urgence n’a pas permis à la ville de traiter cette demande qu’elle a également identifiée. La communication en plusieurs langues est une priorité municipale, notamment dans le cadre d’une bonne politique éducative. Néanmoins, la traduction des gestes barrières a été effectuée et communiquée.

 

Quand reprendront les autres niveaux (CE1, CE2 et CM1 notamment) ?

Si les conditions sont réunies, les autres niveaux pourraient rouvrir à partir du 25 mai ou 2 juin. Un comité de pilotage « La Courneuve Ville Educative » est prévu mardi 19 mai afin de partager les premiers éléments de la réouverture avec l’ensemble de la communauté éducative.

Certaines directions scolaires ont prévu des réunions de conseil d’école spécifique sur le sujet.

 

Quelles sont les mesures attendues pour la rentrée de septembre 2020 ?

La Municipalité porte auprès de l’Éducation nationale des exigences fortes en matière de reconstruction de la médecine scolaire et des réseaux d’aide spécialisée sur la ville. Ensemble, il faut continuer à nous battre pour plus de moyens financiers et humains pour l’éducation de nos enfants. La mise en place de la Cité éducative va ainsi dans la bonne direction.

La Municipalité continue à faire de l’éducation une priorité. Un accompagnement scolaire est à l’étude pour cet été et l’accompagnement éducatif l’année prochaine sera gratuit pour les familles. Une dotation informatique devra permettre d’adapter au mieux les enseignements en cas de pandémie.

 

  • Loi et modalités

Jusqu’à quand l’état d’urgence sanitaire sera-t-il prorogé ?

Le premier ministre a annoncé la prolongation de l’état d’urgence sanitaire « au-delà du 23 mai, probablement jusqu’au 23 juillet ».

 

Que veut dire, « déconfinement progressif » ?

La première phase de déconfinement se déroulera du 11 mai au 2 juin, la seconde phase se prolongera jusqu’à l’été. Le directeur général de la santé fera un point tous les soirs à la télévision et présentera la carte de France, département par département (vert si tout va bien, rouge si la situation reste tendue). Seuls les « départements verts » bénéficieront du déconfinement à partir du 11 mai.

 

Quand pourra-t-on circuler sans autorisation ?

Il sera possible de circuler librement dans toute la France sans attestation à partir du 11 mai, sauf à plus de 100 km de chez soi (auquel cas, il faudra une attestation pour motif professionnel, médical ou familial).

 

La Seine-Saint-Denis est classée département vert ou rouge ?

Le 93 est en zone "rouge" à l'heure actuelle. Un département peut changer de couleur au fil du temps. 

 

  • Santé

Que signifie Covid-19 ?

"Co" pour corona, "vi" pour vu-irus, "d" pour disease (maladie en anglais) et 19 pour la date d'apparition du virus.

 

Va-t-on pouvoir se faire tester ?

Le Premier ministre a évoqué la possibilité de 700 000 tests par semaine réservés en priorité aux personnes ayant été en contact avec celles et ceux qui ont été touchés par le Covid-19. Chaque personne suspectée sera soumise à l’isolement. Les préfets et les collectivités territoriales participeront à l’accompagnement des personnes isolées, chez elles ou à l’hôtel.

 

Quand pourra-t-on se procurer des masques ?

Jusqu’à présent, les stocks existant étaient réservés au personnel hospitalier ; à partir du 11 mai, ils seront accessibles à tous : les entreprises devraient équiper leurs salariés, les directeurs de collèges et lycées en recevront. Néanmoins, le Premier ministre a invité les particuliers sont invités à en fabriquer eux-mêmes, sur la base des recommandations sanitaires.

 

Le port du masque sera-t-il obligatoire dans les transports publics ?

Oui. Dans les bus, métros et tramways, un siège sur deux seulement pourra être occupé. En cas de non respect du port du masque, il faudra payer une amende.

 

  • Stationnement

Le stationnement était gratuit pendant le confinement. Va t-il redevenir payant ?

Non. Vous pouvez bénéficier de la gratuité du stationnement jusqu'au 31 juillet 2020.

 

  • Commerces/entreprises

Les commerces vont-ils ouvrir à nouveau ?

Oui, à l’exception des bars et des restaurants. La décision gouvernementale concernant l’ouverture des bars et des restaurants sera prise fin mai. Le port du masque pourra être rendu obligatoire par les commerçants pour pouvoir rentrer dans un magasin.

 

Et les marchés ?

Les marchés vont être autorisés à rouvrir, en limitant le nombre de personnes présentes et en organisant les flux, sauf avis contraire du préfet ou du maire. A La Courneuve, le marché des Quatre-Routes a rouvert ses portes mardi 12 mai.

 

  • Education

Les écoles vont-elles rouvrir ?

Les écoles vont ouvrir progressivement dans les « départements verts » à compter du 11 mai pour les maternelles et les écoles élémentaires, et sur la base du volontariat. Les collèges rouvriront progressivement, le 18 mai, d’abord pour les 6e et 5e. La décision de réouverture des lycées sera prise fin mai, avec priorité aux lycées professionnels.

 

A quelles conditions les écoles vont-elles ouvrir ?

Il n’y aura pas plus de 15 élèves par classe. Du gel hydroalcoolique sera mis à disposition de tous, des masques à disposition des enseignants en cas de distanciation impossible ; des masques pédiatriques à disposition des enfants en cas de symptômes (le temps que les enfants soient récupérés par leurs parents) ; pas de masques pour les enfants de moins de 3 ans. Les crèches accueilleront 10 enfants maximum, le port du masque sera obligatoire pour le personnel de la petite enfance.

 

  • Rassemblements

Quels sont les lieux culturels qui vont à nouveau ouvrir ?

Les médiathèques et les bibliothèques. Les théâtres, cinémas, musées, salles de concert restent fermés pour l’instant.

 

Qu’en est-il des lieux de culte ?

Les lieux de culte seront ouverts, mais il n’est pas possible de faire des cérémonies avant le 2 juin.

 

Pourra-t-on retourner s’entraîner en salle ?

Non. Faire du sport dans des lieux collectifs et couverts reste interdit. En revanche, une activité sportive sera permise à plus d’1 km de chez soi à partir du 11 mai.

 

Pourra-t-on retourner au parc départemental Georges-Valbon ?

A partir du 11 mai, les parcs et jardins seront accessibles uniquement dans les « départements verts ». Donc pour l'instant, le parc départemental-Georges-Valbon reste fermé, étant donné que la Seine-Saint-Denis est classée "rouge".

 

La Courneuve-Plage aura-t-elle lieu ?

Malheureusement non. Toutes les manifestations réunissant plus de 5 000 personnes sont interdites jusqu’en septembre.

 

Les mariages sont-ils autorisés ?

Non. Les mariages sont reportés jusqu’à nouvel ordre.

 

Peut-on à nouveau se rassembler sur la voie publique et dans un lieu privé ?

Les rassemblements sur la voie publique et dans les lieux privés sont interdits au-dessus de 10 personnes.

 

 

  • Aides

Le dispositif de chômage partiel sera-t-il prolongé ?

Oui, jusqu’au 1er juin.

 

Est-ce que je peux encore être au chômage partiel si je refuse de mettre mon enfant à  l'école à partir du 11 mai ?

Entre le 11 mai et le 2 juin, les parents qui bénéficiaient du chômage partiel car ils gardaient leurs enfants continueront d'en bénéficier s'ils ne les mettent pas à l'école. 

A partir du 2 juin - si le déconfinement se passe comme l'ambitionne le gouvernement -  les écoles devraient offrir un accueil stable. Il n'y aura dès lors plus de raison de ne pas mettre son enfant à l'école, selon le ministère du Travail. Il sera demandé aux parents qui ne scolariseront pas leur enfant mais souhaiteraient bénéficier du chômage partiel de fournir une attestation de l'école expliquant que l'enfant ne peut pas être pris en charge. Sans cette attestation, ils ne rentreront plus dans le cadre du chômage partiel.

 

Pour accéder à la Foire aux questions "Confinement", c'est ici